Forum Trois Mousquetaires

Une suite inédite aux aventures de nos quatres compagnons légendaires!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hors le chateau de Chaumont.

Aller en bas 
AuteurMessage
D'Artagnan
Admin
avatar

Nombre de messages : 498
Localisation : Paris
Âge : 20
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Hors le chateau de Chaumont.   Ven 1 Sep 2006 - 14:40

D'Artagnan, Porthos, de Wardes, ainsi que les laquais, Lubin, Edouard, Bazin, Grimaud et Mousqueton se retrouvèrent dehors, devant l'écurie qui brûlait. Au loin en entendait les chevaux des assaillants qui s'éloignaient. Tous étaient hébétés, désespérés. D'Artagnan ne cherchait même pas à cacher son sentiment d'impuissance et Porthos essuya machinalement une larme qui lui coulait au coin de l'œil. Athos et Aramis…Les reverrait-il jamais ?

Soudain, les pas d'un cheval résonnèrent sur les pavés de la cour. Puis un autre, puis un autre… A l'opposé de la cour, les chevaux que Grégoire avait libérés revenaient machinalement se placer près de l'abreuvoir et du râtelier extérieur, là où d'habitude on leur servait une collation entre deux courses…

De Wardes sourit et se tourna vers ses compagnons.

- Regardez ça ! Les écuries brûlent mais les chevaux restent !

- Les chevaux de poste sont des esclaves qui ne savent pas reprendre leur liberté, fit une voix encore lointaine. Une silhouette apparut alors, de plus en plus distincte à la lueur de l'incendie. Le jeune de la Tréaumont était là. Couvert de cendres, il portait un volumineux paquet sous le bras.

D'Artagnan compta ce qu'il restait de chevaux.
- Nous sommes neuf. Il reste sept chevaux, dit-il. La sellerie n'a pas brûlé. Alors voir ce que nous y trouvons en équipement.

Cinq minutes plus tard, les chevaux étaient prêts à partir. D'Artagnan en choisit un, jeune et fougueux, de Wardes l'imita sans rien dire et Porthos choisit le plus grand. Mousqueton, Grimaud et Lubin montèrent selle. Il ne restait plus qu'un cheval pour trois.

- Nous partons à leur poursuite, dit d'Artagnan. Maître Bazin, votre bras ne bouge presque plus, il faut le soigner. Rentrez donc à Paris. Edouard vous accompagnera. Prenez toujours ceci pour vous payer une chaise de poste (il leur lança une bourse). Nous allons faire l'impossible pour retrouver nos amis.

Puis s'adressant à Grégoire :

- Monsieur, merci infiniment de votre aide. Sans vous nous serions tous morts. Le reste de cette affaire ne vous concerne pas. Vous vous y feriez tuer inutilement, et considérant le service que vous nous avez rendu, je ne peux que vous souhaiter une vie longue et prospère. Ce n'est pas en notre compagnie que vous trouverez cela. Mais prenez ce cheval et disposez-en à votre guise. Je doute que ce damné aubergiste le réclame !

_________________
On i a misèra, que i a guèrra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire de La Tréaumont

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 33
Localisation : hélas, plus souvent du mauvais que du bon côté du mousquet ...
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   Ven 1 Sep 2006 - 15:04

''En ce qui me concerne, et quelle que soit mon affection naturelle pour des allergènes sur patte même d'un caractère si méprisable,'' sourit ironiquement l'interpellé en saisissant la bride du roussin, ''je mangerais volontiers ce cheval tout entier sous les yeux de son propriétaire si je pouvais mettre la main dessus . On peut être vénal de nature et ne point se commettre en semblables lâchetés ! Car le drôle est complice de l'affaire, cela va sans dire . Un jour je vous propose de revenir et de tenir en ces lieux quelque fête, quelque faux combat de taverne dont sa bourse aura du mal à se remettre !''

''Mais bien sûr pour l'heure le principal est de courir sus aux Espagnols . Et ne faites pas comme si j'avais le choix, vous m'avez déjà remercié par avance, il me reste donc à mériter mon salaire puisqu'après tout, deux de vos camarades étant pris, il n'y a que la moitié du travail d'accompli ... Je le ferai très volontiers si seulement quelqu'un d'entre vous accepte de me conter en chemin le pourquoi de cette joyeuse entreprise . Ce n'est pas cette question de se faire tuer ou je ne sais quels autres enfantillages, il y a longtemps que je ne me passionne plus pour des frivolités à pleurer . Mais voyez-vous, il est inconfortable d'avoir le sentiment de se débattre en un cauchemar sans queue ni tête . Cela nuit à la réflexion .''

Il avait sauté en selle et solidement fixé son fardeau sur son épaule . Ses yeux brillants, ses dents serrées et son maintien raide disaient à la fois la lutte qu'il menait en sourdine contre toute nouvelle attaque de toux et la démangeaison des balles reçues ... et tout aussi clairement, sa détermination à les suivre, quelle que soit leur attitude à son égard ; à bien l'observer, il y avait presque du défi dans une telle expression .

''Vous, monsieur,'' reprit-il en pointant un doigt peu civil sur Porthos, ''vous êtes reconnaissable entre mille et hélas nous sommes loin d'être mille ... Porthos, c'est ça . Manquent donc ... Athos et Aramis . Jamais entendu des noms pareils ! Justement, il serait tragique de les perdre . Allons donc chercher ... Vaudois ? ... Athos, et Aramis .''

Tandis qu'il se mettaient en route, il remarqua : ''j'adore votre coiffure, mousquetaire Porthos ! C'est naturel, dites, ou vous mettez quelque chose dessus ?'' Tant de familiarité ( qui ne semblait par ailleurs guère gêner le géant concerné ) n'avait rien d'une bravade gratuite . C'était sa façon de montrer qu'il savait ce qu'il faisait, et qu'on ne le ferait pas revenir sur sa décision, dûsse-t-on lui apprendre d'affreux secrets de croquemitaine sur le compte de l'adversaire qu'il s'agissait d'affronter . Et sans doute ses compagnons n'étaient-ils point les seuls qu'il tentait d'en convaincre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'Artagnan
Admin
avatar

Nombre de messages : 498
Localisation : Paris
Âge : 20
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   Sam 2 Sep 2006 - 0:38

Porthos et d’Artagnan se regardèrent un peu décontenancés. Ce jeune homme parlait beaucoup, à vrai dire, beaucoup trop. On aurait dit un de ces jeunes cadets fraîchement recrutés qui hantent les abords de l’hôtel des mousquetaires et qui copient tout de l’attitude de leurs aînés : leur langage, leurs manières, leurs occupations …

Porthos toucha de la main ses épais cheveux frisés, comme pour s’assurer qu’ils étaient toujours sous son chapeau, mais il n’avait pas le cœur à relever les propos de ce jeune homme au physique si peu commun. D’Artagnan lança sur le jeune coq un regard fatigué. Tout à coup les trois ou quatre ans d’écart qu’ils avaient peut-être se mutaient en décennies. Hier encore il était semblable à ce garçon. Il ne l’était plus.

- Puisque vous voulez nous suivre, faites donc. Mais ne nous le reprochez jamais à l’avenir. Et Morbleu ! Jeune homme ! Chaussez donc vos étriers à l’endroit !

D’Artagnan savait le jeune homme aventureux, doué de la mémoire des noms et plein de ressources. Mais à sa façon de monter à cheval, il n’avait sûrement pas reçu dans son enfance l’éducation d’un jeune noble destiné aux armes. Son nom à belle tournure n’était sûrement qu’un nom de guerre. Mais qui, parmi eux, aurait pu lui reprocher ? De Wardes ? Lui était bien né, mais il se moquait des convenances au point de pactiser avec les valets. Quant aux mousquetaires, ils avaient depuis longtemps renoncé à l’usage de leurs vrais noms. Alors peu importait celui de ce jeune Grégoire de la Tréaumont. Une nouvelle recrue enthousiaste dans leurs rangs clairsemés était la bienvenue.

_________________
On i a misèra, que i a guèrra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire de La Tréaumont

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 33
Localisation : hélas, plus souvent du mauvais que du bon côté du mousquet ...
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   Sam 2 Sep 2006 - 13:23

Grégoire, enfin parvenu à faire entendre raison à sa bête, se porta rapidement à la hauteur de D'Artagnan qui chevauchait le premier .

''Vous êtes le capitaine du vaisseau, n'est-ce pas, monsieur D'Artagnan ?'' l'interpella-t-il, le tirant de ses pensées . ''Ne puis-je avoir de vous les explications que j'ai réclamées pour prix de ma précieuse compagnie ? Je suis d'un naturel spartiate, et me contenterai d'une phrase bien claire et bien décisive par livre de chair à mousquet que je représente, ce n'est que justice .''

Il devina aisément qu'il agaçait par ses éternelles railleries son interlocuteur . Prenant un air plus sérieux, il ajouta : ''Vous savez, je suis fou . Cela signifie que même si j'étais le plus piètre combattant que vous ayez jamais eu sous les yeux, je peux me rendre utile, parce que le bon sens qui arrête les assauts des hommes intelligents n'a aucune espèce d'importance à mes yeux . Et comme je ne sais rien à rien, vous pouvez me mentir si cela vous chante, me demander mes secrets et les jeter à tout vent ... Je suis aux ordres de qui voudra bien m'en donner .''

''Mais j'aimerais vraiment une histoire pour me passer le temps . Pas grand-chose, juste de quoi me mettre sous la dent, et vous serez les héros et ces lâches seront coupables de tous les crimes de la terre, bien entendu . C'est juste pour mettre un rien d'ordre dans mes idées, et me figurer un peu que je suis des vôtres pour de bon .''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis
Admin
avatar

Nombre de messages : 658
Localisation : Paris
Rang : Mousquetaire du Roy
Âge : 24 ans
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   Sam 2 Sep 2006 - 19:59

(HJ: décidément, ce gamin me plaît! Very Happy )

_________________
Ondoyant comme le fleuve sinueux...
Et tout aussi fougueux...

René Aramis,
Chevalier d'Herblay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mousquetaires4.easyforumpro.com
D'Artagnan
Admin
avatar

Nombre de messages : 498
Localisation : Paris
Âge : 20
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   Sam 2 Sep 2006 - 23:37

''Mais j'aimerais vraiment une histoire pour me passer le temps. Pas grand-chose, juste de quoi me mettre sous la dent, et vous serez les héros et ces lâches seront coupables de tous les crimes de la terre, bien entendu. C'est juste pour mettre un rien d'ordre dans mes idées, et me figurer un peu que je suis des vôtres pour de bon.''

Le «capitaine de vaisseau » d’Artagnan regarda le jeune de la Tréaumont surprise et un rien décontenancé. Il venait de récolter sur son chemin un petit frère !

''Vous savez, je suis fou. Je peux me rendre utile, parce que le bon sens qui arrête les assauts des hommes intelligents n'a aucune espèce d'importance à mes yeux. Et comme je ne sais rien à rien, vous pouvez me mentir si cela vous chante, me demander mes secrets et les jeter à tout vent... Je suis aux ordres de qui voudra bien m'en donner.''

D’Artagnan regarda longuement le jeune homme et esquissa un demi-sourire, écartant un instant de son cœur sa rage et son inquiétude.

- N’avez-vous jamais eu un maître qui vaille la peine d’être servi, une cause à laquelle donner votre vie, des amis qui soient vos frères, votre famille ? Si vous pouvez répondre à ca, alors je pourrais vous expliquer ce qu’il se passe, en quelques mots. Je n’aime pas tant parler que vous.

_________________
On i a misèra, que i a guèrra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire de La Tréaumont

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 33
Localisation : hélas, plus souvent du mauvais que du bon côté du mousquet ...
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   Dim 3 Sep 2006 - 11:09

''Ah ! c'est donc ça qui vous hérisse . Alors vous n'êtes pas très causette ! moi qui croyais que les Gascons ...''

Un écart du cheval lui coupa la parole en l'obligeant à se cramponner, et Grégoire eut la bonne fortune de prendre cela comme un signe du ciel et d'oublier la plaisanterie qui se formait déjà sur ses lèvres .

''... Bien, voici pour vous répondre : je ne reconnais pas les maîtres et ne comprends pas les causes, mais en ma folle jeunesse j'ai servi dans l'armée royale, tout comme vous, seulement ce n'était pas à cheval et quant au fleuret, il était de rude facture et nous le portions entre les dents .'' Il éclata d'un rire enfantin . ''Corsaire, voilà comment ça s'appelait, et notre capitaine de l'époque était un drôle, révoqué de la marine et dont l'orgueil ne s'en remettait pas . Pour lui je ne serais pas mort . Mais pour celui qui était à ma droite, et pour celui qui était à ma gauche, c'est une autre affaire, de sorte que je comprends ce que vous voulez me faire entendre .''

Tout en débitant ces explications, il lâcha la bride avec une extrême prudence et détacha son fardeau qu'il entreprit de désentortiller de son manteau, noué autour pour le protéger des intempéries .

''Voilà les La Tréaumont,'' déclara-t-il fièrement en rejetant le manteau froissé sur son épaule et en présentant le portrait de groupe à son compagnon . ''C'étaient en effet mes frères et ma famille . Nous nous sommes séparés depuis . Mais je n'ai pas la mémoire si courte que je ne puisse remonter un an en arrière !''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'Artagnan
Admin
avatar

Nombre de messages : 498
Localisation : Paris
Âge : 20
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   Dim 3 Sep 2006 - 18:49

- Vous étiez corsaire ? Et bien alors, écoutez ceci. Nous sommes des frères, des frères d’armes et trois des nôtres sont retenus sur un vaisseau ennemi où ils vont sûrement mourir, et je ne crois pas que ce soit ce qui puisse leur arriver de pire… Nous avons une cause. Servir la France, notre pays. Nous avons un maître et seigneur : le roi de France. Et nous avons une certitude. C’est que nous donnerions notre vie les uns pour les autres. Si vous voulez nous suivre, il va falloir galoper. Et pour être des nôtres, il va falloir peut être mourir.

D’Artagnan aiguillonna son cheval entraînant les autres dans une furieuse cavalcade. De Wardes qui avait écouté ce discours sans broncher se disait que Milady serait probablement vengée par la seule providence…

_________________
On i a misèra, que i a guèrra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hors le chateau de Chaumont.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hors le chateau de Chaumont.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Le chateau Beauclair
» Battaille du chateau de merac
» Les Hors série
» Pêcheurs hors la loi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Trois Mousquetaires :: Archives royales :: Archives-
Sauter vers: