Forum Trois Mousquetaires

Une suite inédite aux aventures de nos quatres compagnons légendaires!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'évasion

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Grégoire de La Tréaumont

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 33
Localisation : hélas, plus souvent du mauvais que du bon côté du mousquet ...
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Lun 11 Sep 2006 - 16:54

''Ah, inutile de crier et de gesticuler, pipelette que tu es, je t'ai dit que je n'entendais plus rien . C'est l'explosion, voilà . Tiens-moi les rênes, sois gentil, je reviens .''

Grimaud se trouvant ainsi en charge des chevaux de la compagnie, Grégoire, qui secouait toujours la tête de loin en loin sans succès, résolument assourdi par la déflagration, retourna sur les traces sanglantes qu'il avait remarquées auprès du corps en soulevant Vaudois pour l'installer à cheval . Dans son esprit encore un peu secoué, il imaginait peut-être que c'étaient là les pas des deux autres que l'on était venu rechercher . Les deux autres morts s'enfouissaient, rebelles, dans les profondeurs du château . Vexés de s'être laissés tuer, chantonnait une voix moqueuse et enfantine dans sa tête endolorie, ils sont vexés et têtus ces morts, même quand on a changé d'avis, non non non, ils s'obstinent, et gardent les yeux clos . Grégoire furieux s'essuya le nez une énième fois, le côté droit du visage déjà tout coagulé de sang, et doubla le pas avant même de s'être accoutumé à l'obscurité du couloir .

En voilà un, qui tourne cet angle . Même de dos le nom lui revint instantanément . La mémoire des noms ... quelle malédiction dans un monde où tous les amis meurent si vite . ''Aramis,'' cria-t-il malgré lui, s'entendant lui-même à peine . ''L'autre, ... Athos est un peu plus loin, n'est-ce pas ?'' Que faire ? J'en ai retrouvé un, est-ce qu'il faut vraiment courir le risque ? Non, je vais le traîner à l'extérieur et je reviendrai plus tard ... Mais en rattrapant le chevalier, le regard que croisa le Vendéen ne lui laissa guère le choix .

''Vous devriez quand même me laisser examiner vos plaies, monsieur,'' protesta-t-il faiblement, à peine audible maintenant qu'il maîtrisait sa voix, en le suivant vers les cachots . ''Ecoutez, on parle, là-bas, devant nous . Et si c'est encore un ennemi ? Mon capitaine D'Artagnan avait promis de reprendre des vivants, et il y en a déjà un de mort . C'est un de trop . Mais j'y pense, vous entendez correctement, vous, monsieur . Alors si c'est l'ennemi, faites donc demi-tour et je m'en charge . Les dégâts à mon tableau sont vengés, je pense, mais je veux bien quand même m'en charger pour vous .''

Il se tut, les yeux soudain aussi fixes que ceux d'Aramis . La salle de torture s'ouvrait au bout du couloir, derrière une porte éventrée . A travers les étoiles dansant devant son oeil unique, Grégoire voyait, sans trop comprendre encore, tout le mal douloureux suintant des pierres de cet endroit, et qui semblait sourdre tout vif des lueurs sanglantes des feux . Il eût été certes bien empêché de mettre des mots sur un pareil spectacle, mais de ses deux yeux qui clignaient, comme sous les gifles cinglantes de tout ce mal ambiant, comme attaqués par un poison errant dans l'atmosphère de ces profondeurs, de l'oeil mort comme de l'oeil vivant coulèrent deux larmes brûlantes .

''Mon capitaine D'Artagnan !'' murmura-t-il comme une prière, en s'appuyant à la muraille .


Dernière édition par le Lun 11 Sep 2006 - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis
Admin
avatar

Nombre de messages : 658
Localisation : Paris
Rang : Mousquetaire du Roy
Âge : 24 ans
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Lun 11 Sep 2006 - 19:46

Aramis remarqua à peine qu'il avait été rejoint par ce mystérieux jeune homme qu'ils avaient rencontré, dans ce village... Il y a combien de temps déjà? Il ne savait. Toujours est-il que lorsque celui-ci voulut le prendre pour le ramener à l'extérieur, il lui lança un regard tel qu'il le cloua littéralement sur place.

Sans dire un mot au jeune homme, qui lui avait semble-t-il la parole facile, il continua lentement son chemin, le regard toujours fixé vers son but.

Un nuage sombre passa devant ses yeux. Il s'appuya un moment sur la pierre nue de la muraille, posant sa main sur son front, attendant que l'étourdissement passe... Il ne fallait pas qu'elle l'emporte, il ne fallait surtout pas qu'elle aille le dessus sur lui...

Au bout d'un moment, elle passsa, et Aramis put continuer de marcher.

Finalement, ils arrivèrent au bout du couloir, devant cette porte qui avait été littéralement éventrée. Un bon coup à la Porthos, sans doute, au vu de la lourde barre de fer qui la retenait et qui désormais traînait à quelques pas de là sur le sol, vaine barrière contre la force de l'amitié et de l'unité.

Aramis aperçu ses amis, qui avaient avec toutes les précautions du monde détaché Athos de cette horreur de croix, et l'avaient étendu sur cette table où lui-même avait subit aux mains de ce prêtre sadique d'affreuses douleurs...

Grégoire, à ses côtés murmura quelque chose que ne distingua pas le chevalier. Il s'avança péniblement jusqu'à rejoindre d'Artagnan et Porthos, lesquels s'efforçaient de ranimer Athos en lui passant doucement une mouchoir mouillé sur le visage...

Il posa sa main pâle par-dessus celle d'Athos, qui déjà sous les soins d'Artagnan commençait à reprendre conscience. La main d'Athos se crispa autour de la sienne, l'enserrant avec force

Le regard du comte allait de l'un à l'autre semble-t-il avec incertitude.

- D'Artagnan... Vous, ici? Et...

- Et Porthos, et moi, murmura d'une voix un peu rauque le chevalier.

_________________
Ondoyant comme le fleuve sinueux...
Et tout aussi fougueux...

René Aramis,
Chevalier d'Herblay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mousquetaires4.easyforumpro.com
Grégoire de La Tréaumont

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 33
Localisation : hélas, plus souvent du mauvais que du bon côté du mousquet ...
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Mar 12 Sep 2006 - 16:26

Suivre Aramis, mort ou vif qu'il fût, et entrer dans cette salle, c'était au-dessus de ses forces : Grégoire tenta de faire encore un pas en avant, pour voir ce qui se passait mais un horrible frisson le parcourut et il se détourna, les yeux et l'esprit fixés obstinément sur le peu de lumière du dehors, de la bonne lumière du Bon Dieu, qui arrivait jusqu'à lui . Il avala péniblement sa salive et grimaça au goût du sang, puis s'aperçut qu'il entendait à nouveau . Enfin, ce n'était pas brillant mais c'était un début ...

Le roulement lointain mais distinct d'une cavalcade sur un sol pavé . Ce n'était pas le valet qui fuyait avec les montures ... c'était par une route de terre à l'extérieur des remparts qu'ils étaient venus . Non, du monde quittait le château en traversant depuis la porte des écuries jusqu'à ... bigre, il avait pourtant bien pensé repérer les lieux, mais les circonstances ... la grande porte ne pouvait être déjà dégagée ! Quoi qu'il en soit, bon débarras .

La petite voix un peu folle dans sa tête lui demanda alors ce qui l'empêchait d'en faire autant . Quelques mots montant de la salle de torture répondirent pour lui . ''En fait, je croyais qu'ils étaient morts, mais je m'étais trompé . Alors ils sont sous ma responsabilité maintenant . Et si je revois mes frères, je pourrai leur dire qu'ils ont menti . Ils n'étaient pas les seuls . Ceux-là sont comme eux, et il y en a sûrement encore beaucoup d'autres, et pas besoin de retourner en pays Numide comme ils disent, je n'y ai jamais habité, moi, de toute façon, en pays Numide . Et j'avais le choix, c'est moi qui avais raison . Et maintenant silence . Je ne t'ai jamais demandé ton avis .''

Sur quoi le jeune homme cracha par terre, rajusta d'un coup sec la courroie maintenant le tableau sur son épaule endolorie, et entreprit d'attirer l'attention de ses compagnons qui, à sa grande inquiétude, ne revenaient toujours pas . Il lui fallut s'y reprendre à deux fois pour risquer ses regards vers eux .

''Porthos, monsieur Porthos,'' héla-t-il prudemment de peur de réveiller de mauvais génies . ''Prenez le blessé et allons tous dehors . Ici, c'est ... pernicieux . Je le soignerai dehors . Une fois j'ai soigné un gabier qui était tombé sur le pont et à qui le chirurgien Boilond voulait couper la jambe, et il a dit que je m'en tirais bien .''

On pourrait même prendre possession du château et s'installer dans les plus belles chambres, et manger au lit avec des gens qui passent derrière pour nettoyer . Grégoire se sentait capable de courir encore cette aventure-là ( à condition qu'il n'y en ait plus d'autre après pendant un certain temps . ) Mais il ne fallait pas rester dans ce sous-sol qui respirait la cruauté, et il ne pouvait pas s'en aller sans eux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'Artagnan
Admin
avatar

Nombre de messages : 498
Localisation : Paris
Âge : 20
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Mer 13 Sep 2006 - 1:55

Porthos se retourna et remarqua enfin la Tréaumont. Oui, il avait bien envie de sortir Athos de cette horreur d’endroit, mais il restait figé par la vue de ses trois amis. Athos, les yeux mi-clos, qui tenait dans sa main droite la main de d’Artagnan, dans sa main gauche celle d’Aramis et qui semblait pareil à un noyé sorti de l’eau.

D’Artagnan vit à son tour le jeune Grégoire et prit un air dégagé, pour cacher sans doute des yeux un peu trop brillants pour être ceux d’un capitaine qui ne se doit qu’à sa mission et qui est imperméable à l’émotion.

- Cadet la Tréaumont ! – dit-il - mes compliments pour la diversion ! Maintenant, fichons le camp d’ici. Porthos, portez donc notre ami dehors, sous le porche, au sec. Lubin, Grimaud, Mousqueton, passez devant et fouillez le château pour trouver à boire et à manger pour nos amis qui en ont grand besoin.

Athos se laissa soulever sans réagir. Dans les bras du géant Porthos, on aurait dit un enfant. Aramis s’appuyait sur d’Artagnan. Ils sortirent en silence, et firent ce qu’avait dit le lieutenant, non sans jeter un coup d’œil à la mule qui portait le corps de Vaudois sur son dos, tout en dormant debout sous la pluie. Grégoire prit le triste équipage par la bride et conduisit la bête au sec.

- Il ne fallait pas le laisser là, dit-il comme pour se justifier.

- Vous avez bien fait, jeune homme, dit Porthos tout ému, son feutre à la main en signe de respect envers ce mort là qui seul entre tous les trépassés qui les entouraient, avait l’importance d’un demi dieu puisqu’il était mort pour eux, comme n’importe lequel d’entre eux aurait fait pour les autres.

_________________
On i a misèra, que i a guèrra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athos
Admin
avatar

Nombre de messages : 629
Localisation : Dans sa casaque, sa tête dépasse...
Rang : Comte
Âge : 28 ans
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Mer 13 Sep 2006 - 23:33

Athos n'était pas inconscient, contrairement à ce que son attitude donnait à penser. Il avait juste besoin d'un peu de temps pour repasser la frontière entre les deux mondes où se sublimait l'accomplissement de soi. L'un était le monde intérieur, des pensées et de l'âme nue, l'autre était la réalité, le chemin de traverse entre les âmes habillées. Dans l'un, vous êtes seul, dans l'autre, vous n'êtes rien.
Athos repassa donc cette frontière, péniblement, mais sûrement. Il en avait assez d'être seul, il venait de le comprendre. Mais hélas, les taxes de douanes étaient bien longues à régler...

Lorsque le comte de La Fère ouvrit complètement les yeux, il s'aperçut qu'il était allongé contre un mur de la cour intérieure du château. Près de lui, assis sur des débris de rocaille, étaient d'Artagnan, Porthos, Aramis, de Wardes et le jeune homme rencontré à l'auberge. L'arrière plan de cette étrange tableau, c'étaient un groupe de quelques chevaux. Sur l'un d'eux...

Athos baissa les yeux, et se redressa. Il n'arrivait même plus à se rappeler ce que cela faisait de ne pas avoir mal. Doucement, il tâcha de se mettre debout.

-Bonjour, amis... Dit-il lentement, pour maîtriser sa voix qui commençait à peine à lui revenir, et aussi car l'intérieur de sa gorge saignait toujours abondamment.

_________________
"I was about to say," said the boy, still looking at Athos,"that
I now know what a gentleman looks like."

( ~Henry Bedford-Jones )

~Olivier, Comte de La Fère
Athos, mousquetaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://millenear.livejournal.com/
Aramis
Admin
avatar

Nombre de messages : 658
Localisation : Paris
Rang : Mousquetaire du Roy
Âge : 24 ans
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Jeu 14 Sep 2006 - 0:57

La pluie continuait de s'abattre avec force, mais sous le porche, les amis se trouvaient au sec, mais néanmoins à l'air frais, ce dont tous avaient grand besoin, après ce séjour dans cette salle obscure. Aramis ne disait mot, et se contentait de nettoyer distraitement le sang séché sur ses bras et son torse, Aucune des entailles n'était véritablement profonde, contrairement à celle qu'ornait la gorge du comte, et qui pouvait porter à plus vive inquiétude...

Au même moment, une silhouette familière, les bras chargés de bandelettes de tissus, sortit de l'autre côté de la cour, et traversa celle-ci rapidement, venant s'agenouiller auprès du comte et du chevalier, qui la fixait, les yeux écarquillés, absolument étonné.

- Marie? Vous, ici? Et comment?...

_________________
Ondoyant comme le fleuve sinueux...
Et tout aussi fougueux...

René Aramis,
Chevalier d'Herblay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mousquetaires4.easyforumpro.com
Grégoire de La Tréaumont

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 33
Localisation : hélas, plus souvent du mauvais que du bon côté du mousquet ...
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Jeu 14 Sep 2006 - 10:36

''Alors c'est vous la fameuse Marie Ni ... Michon bien sûr, je vous prie de m'excuser . Rien à craindre, je suis avec ces messieurs . Ils ont fait du beau travail, vos maîtres, mon enfant ! Regardez-moi ça, on n'a pas idée de s'acharner ainsi . Merci pour les pansements : on n'a jamais assez de charpie sur un champ de bataille . Occupez-vous de monsieur Aramis, puisqu'aussi bien vous avez des choses à vous dire .''

Grégoire avait achevé de farfouiller dans son petit matériel de chirurgie et avait apparemment trouvé ce qui lui manquait . Il osait à peine couler des regards en-dessous à la nouvelle arrivante . Elle était trop belle celle-là ! Et ma foi, elle savait s'arranger, c'étaient de vrais effets de duchesse ! Enfin, l'heure n'était pas à trousser le compliment aux drôlesses du quartier ...

Il entreprit de se concentrer sur la blessure du comte en ne cessant de marmonner à part lui-même . ''Et sans doute qu'il va encore falloir que je rafistole tous ces pendards que j'ai eu tant de mal à découdre, ils avaient un major pour sûr, qui aurait pu s'en charger, je l'ai bien vu le ladre, juste avant que la poterne lui tombe sur le cabochon, et voilà ma parole un excellent patient, qui ne bouge pas le moins du monde, enfin vous êtes quand même autorisé à cligner de l'oeil si je vous fais mal, mais je ne pense pas, c'est quand on gigote que ça fait mal, vraiment on dirait que vous avez été chirugien vous-même, s'ils étaient tous comme ça les patients, cela deviendrait presque un métier acceptable, mieux que laquais en tout cas, mais ils ont beau dire tous, je ne vais pas à Paris pour faire laquais ...''

Il se releva à la fin de son soliloque pour annoncer, sans même ( oser ) regarder Marie Michon à qui il fit signe d'un claquement de doigt : ''Je crois que boire une bonne goutte lui ferait du bien maintenant . Si vous aviez de quoi dans vos cuisines, je vous prierai de l'aller quérir .''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'Artagnan
Admin
avatar

Nombre de messages : 498
Localisation : Paris
Âge : 20
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: L'évasion   Jeu 14 Sep 2006 - 14:11


_________________
On i a misèra, que i a guèrra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'évasion   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'évasion
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]
» La grande évasion [Pv Darren - Natasha]
» News du 22 au 29 novembre
» Bien choisir son armure evasion
» Origine de vos prénoms

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Trois Mousquetaires :: Archives royales :: Archives-
Sauter vers: