Forum Trois Mousquetaires

Une suite inédite aux aventures de nos quatres compagnons légendaires!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...

Aller en bas 
AuteurMessage
Athos
Admin
avatar

Nombre de messages : 629
Localisation : Dans sa casaque, sa tête dépasse...
Rang : Comte
Âge : 28 ans
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...   Jeu 31 Aoû 2006 - 23:22

Ce qui restait de la petite armée qui les avait attaqués entraîna Athos, Aramis, et Vaudois ( toujours sans connaissance ) hors de l'auberge, et les mena jusqu'à leurs propres chevaux, qu'ils avaient dissimulés dans les bois alentours avant d'attaquer. Le cavalier qui avait percé le bras d'Aramis, et qui semblait plus ou moins le chef de l'expédition, claqua des doigts, et désigna Vaudois.

-Celui là... Liez le sur le cheval d'un de ceux qui sont morts. Et ces deux là, ajouta t-il en se tournant vers Athos et Aramis avec un demi-sourire, idem.

Aramis, sa main crispée sur son bras en lambeaux, eut le même mouvement de recul méprisant et sauvage à la fois qu'Athos lorsque les mains crasseuses se tendirent vers eux pour les garotter.

-Nous ne sommes pas des chiens, gronda Athos. Et ce n'est pas parce que vous mêmes attaquez à trente contre six que tous les hommes ignorent le courage et l'honneur. Je ne me sauverais pas comme un lapin, allez donc. Rangez les laisses, elles sont inutiles.

Le cavalier noir le regarda avec condescance.

-Personne ne doute de votre honneur chevaleresque, monseigneur, mais voyez vous... Je crois bien que vous êtes le seul ici à croire à cette bêtise là.

Puis, avec un mouvement sec du menton.

-Attachez les. Et si ils l'ouvrent encore d'ici à Chaumont, assomez les.

Athos, les yeux rivés sur Aramis, de plus en plus pâle, et sur Vaudois, qui commençait carrément à virer exangue, fut contraint de se laisser faire. On lui lia les mains et les bras dans le dos, et on le hissa en selle, à l'instar de ses compagnons.

Chacun des mercenaires enfourcha sa monture, et l'on partit au galop.

Le comte eut à peine le temps de jeter en regard en arrière, n'apercevant que l'obscurité là où il aurait aimé voir reluire les yeux de d'Artagnan.

_________________
"I was about to say," said the boy, still looking at Athos,"that
I now know what a gentleman looks like."

( ~Henry Bedford-Jones )

~Olivier, Comte de La Fère
Athos, mousquetaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://millenear.livejournal.com/
Vaudois

avatar

Nombre de messages : 272
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...   Jeu 31 Aoû 2006 - 23:55

Vaudois avait titubé sous la douleur de la balle traversant ses chairs. Il blémit, porta la main à son flanc. Lorsqu'il la retira, il la contempla un instant, comme hébété. Puis des tâches intensément lumineuses vinrent danser devant ses yeux et il s'effondra sans un cri. Il entendit encore les bruits de voix autour de lui, il sentit encore la douleur qui vrillait son corps, avant de perdre tout à fait connaissance.


Ses sens revinrent peu à peu avec la perception très clair de sa blessure aux côtes qui le faisait souffrir. Puis, son esprit sortit progressivement de la brume. Il était ligoté sur un cheval qui galoppait, entouré d'une escorte d'ombres menaçantes. Le souvenir de l'assaut revint brusquement en lui, comme un éclair illuminant un champ de bataiile : qu'étaient devenus les autres.. ? Avaient-ils réussi à fuir ?
Lentement, il tourna sa tête pesante vers sa droite, puis vers la gauche. Aramis... Aramis était prisonnier avec lui. Et... Athos ?!!! Il avait pourtant réussi à sortir ! S'il était prisonnier, cela voulait dire que... les autres étaient morts ? Ou bien Athos était-il revenu sur ses pas pour tomber dans leurs filets ? Athos, prisonnier ! A cette pensée son coeur se serra.

La douleur vint tirer Vaudois de ses sombres considérations. Sous son pourpoint, le sang coulait toujours, peu abondant certes, mais suffisamment cependant pour lui faire perdre progressivement ses forces. La tête lui tourna de nouveau, il ferma les yeux avant de perdre tout à fait connaissance en murmurant...
-Athos.... pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athos
Admin
avatar

Nombre de messages : 629
Localisation : Dans sa casaque, sa tête dépasse...
Rang : Comte
Âge : 28 ans
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...   Ven 1 Sep 2006 - 0:29

Athos s'était penché sur la croupe de l'animal, et tâchait de rester souple pour ne pas dégringoler au triple galop, privé qu'il était ses mains. Les montures de ses compagnons prisonniers étaient sur la même ligne que la sienne, mais la frénésie de la cavalcade l'empêchait de regarder s'ils allaient bien.

En revanche, s'il ne pouvait voir, il pouvait entendre...

-Athos... pourquoi ?

La voix de...

-Vaudois, vous allez bien ?

_________________
"I was about to say," said the boy, still looking at Athos,"that
I now know what a gentleman looks like."

( ~Henry Bedford-Jones )

~Olivier, Comte de La Fère
Athos, mousquetaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://millenear.livejournal.com/
Vaudois

avatar

Nombre de messages : 272
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...   Ven 1 Sep 2006 - 0:39

Seul le silence, que crevait le bruit des sabots des chevaux sur la route, répondit à la qusetion inquiète du mousquetaire.

-Vaudois ... VAudois ?Appela à nouveau Athos.

-Tais-toi!! Asséna un garde, en levant son pistolet et en frappant le comte à la tête avec la crosse de son arme.
Le sang jaillit sur la tempe et glissa lentement le long du visage crispé du prisonnier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis
Admin
avatar

Nombre de messages : 658
Localisation : Paris
Rang : Mousquetaire du Roy
Âge : 24 ans
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...   Ven 1 Sep 2006 - 2:31

Conformément aux ordres du meneur de la troupe, les hommes de mains avaient solidement ligotés les gentilhommes sur leurs chevaux, avec rudesse et violence. Ils serrèrent impitoyablement les cordes, faites de fibres rudes et irritantes, malgré les blessures, et sans se soucier de la circulation du sang. Mais le chevalier ne leur accorda pas le sadique plaisir de voir la moindre expression de douleur sur son visage pâle, qui n'exprimait qu'une flamboyante colère et un profond mépris. Aussi les hommes se hâtèrent-ils de finir d'attacher les liens et ils se mirent en route.

Aramis gardait un silence glacé tandis qu'on les entraînait, lui et ses compagnons, sur cette route sinueuse et collineuse. Chaque mouvement du cheval faisait frotter les liens sur la peau dénudée, l'écorchant sans pitié. Ces liens, rendus poisseux par le sang qui coulait insidieusement des deux plaies sur ses bras.

Légèrement étourdi, Aramis jeta un regard à Athos, à sa droite. Le comte regardait droit devant lui, son visage noble demeurant inchangé, sa posture aussi souple et droite qu'à l'habitude. Plus loin sur la droite d'Athos, Aramis pouvait distinguer la silhouette de Vaudois, étendu en travers de la selle. Ses compagnons...

Le protestant émit un léger murmure, et Athos l'appela par son nom. Ce voyant, un de leurs capteurs lui asséna un cruel coup sur la tempe, qu'Athos supporta avec un calme stoïque. Un calme qu'était loin d'éprouver le chevalier, dont les yeux à cette vue devinrent sanglants de rage.

Il ne dit pas un mot, n'émit aucun son. Mais dans son esprit, l'arrêt de mort de ces hommes était signé, signé en lettres de sang...

La cavalcade continua dans la nuit, et dans le silence. Aramis était épuisé, épuisé de sa longue route de la journée, de sa lutte pour demeurer en selle, de sa haine. Sentiment qui pesait sur son âme comme un rocher brûlant. Et sa douleur, quasi perpétuelle... *Oh, Marie, l'enfer que c'est que de vous aimer, vous protéger...*

Il n'avait même plus la force morale de se demander pourquoi.

Une douleur de plus en plus forte lui martelait les tempes. Aramis ferma les yeux, luttant pour ne pas se perdre dans la douleur, dans la faiblesse, dans l'obscurité...

Il s'affala sur l'encolure de son cheval, évanoui.

_________________
Ondoyant comme le fleuve sinueux...
Et tout aussi fougueux...

René Aramis,
Chevalier d'Herblay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mousquetaires4.easyforumpro.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Saint-Dyé à Chaumont, en passant par...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Trois Mousquetaires :: Archives royales :: Archives-
Sauter vers: